Le « vrai » Blog de M@rcel

Le blog sur lequel vous arrivez est une copie sur WordPress de mon blog réel : le blog de M@rcel.

Cette copie « sur WordPress » est une copie, non régulièrement mise à jour, du blog original sur OVH.

Image

http://bit.ly/Blogdemarcel

À bientôt

Publicités
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Dispositif Hybride, flipped classroom … suite

Dans un précédent billet, je définissais la notion d’hybridation … pour être bref, un mélange fertile d’enseignement et d’apprentissage traditionnels et d’enseignement et d’apprentissage à distance. Complétons cette première approche trop rapide et revenons rapidement sur cette définition :

En ce qui nous concerne, nous entendons par dispositif un ensemble cohérent constitué de ressources (matérielles et humaines), de stratégies, de méthodes et d’acteurs interagissant dans un contexte donné pour atteindre un but. Le but du dispositif pédagogique est de faire apprendre quelque chose à quelqu’un ou mieux (peut-on faire apprendre ?) de permettre à « quelqu’un » d’apprendre « quelque chose » (Lebrun, 2005b). En ce qui concerne l’hybridation, nous la considérons comme un mélange fertile et en proportions variables de différentes modalités de formation, en présence et à distance (Charlier, Deschryver et Peraya, 2006) mais aussi entre des postures d’enseignement transmissif (l’enseignement au sens strict n’exige plus la présence physique en un temps et un lieu donnés, mais peut sortir de l’ex-cathedra pour atteindre l’étudiant où il se trouve) et des postures davantage liées à l’accompagnement de l’apprentissage.

Les dispositifs hybrides que nous considérons ici sont ainsi supportés par une plateforme technologique (un rassemblement d’outils) et leur caractère hybride provient d’une modification de leurs constituants (ressources, stratégies, méthodes, acteurs et finalités) par une recombinaison des temps et des lieux d’enseignement et d’apprentissage : il s’agit donc bien d’un continuum dont une dimension est liée au rapport présence-distance et une autre au rapport « enseigner » -« apprendre ».

Hier soir, jeudi 27 octobre 2011, tout à mon travail de curation, je tombais par effet de sérendipité sur une conférence de TED donnée par Salman Kahn. Ce dernier est l’inventeur de la Kahn Academy, un répertoire structuré de (actuellement 2600) vidéos associées à des exercices, sur les mathématiques tout au début de son existence mais, tous les secteurs de la connaissance commencent à être abordés. Revenons à sa conférence : l’idée centrale est le « flipping » (renversement) de la classe traditionnelle, la flipped classroom. J’ai résumé cela, sur mon FaceBook, par :

Avec la vidéo : le « cours traditionnel » à la maison, chez soi et le devoir à la maison (homework) en classe … Simple comme tout ? Une révolution !

La nuit étant passée, j’ai voulu résumer ce « flip », ce basculement par une petite BD en 4 cases :

– en haut à gauche, l’école traditionnelle très caricaturale. On vient écouter en classe, l’enseignant enseigne et l’élève, l’étudiant se casse la tête pour comprendre une fois revenu chez lui … avec les TP qui sont un peu entre les deux …

– en haut à droite, l’enseignement à distance. l’enseignant débarque chez l’apprenant, il regarde la vidéo du cours, les animations … il peut aussi accompagner son apprentissage à la maison par différentes formes de Tutorat.

– en bas à gauche, un mélange des deux formes. Dans mes cours, je fais cela souvent : une vidéo à regarder à la maison, un forum pour que les étudiants déposent leurs avis, leurs commentaires, leurs opinions … lors de mon dernier cours, sur 40 étudiants(e), j’avais reçu 17 commentaires (vous en avez autant dans vos amphis ?) … dont certains de plus d’une page. Au cours suivant, je n’ai fait qu’exploiter ces messages du forum. J’ai projeté le fil des discussions (je projette ce que disent les étudiant(e)s … le débat, les argumentations m’ont séduit. J’ai « flippé » … Une occasion de redonner au présentiel sa fonction d’activité et d’interactivité, de redonner à l’enseignant sa mission de poseur de balises et d’exigences dans le champ ouvert d’apprentissage.

– en bas à droite, une (j’insiste une) configuration de dispositifs hybrides … il s’agit donc bien d’un continuum dont une dimension est liée au rapport présence-distance et une autre au rapport « enseigner » -« apprendre ».

Voici mon cartoon :

Et vous, vous allez commenter ce billet ? Oui, non ? Faites suivre sur votre réseau. C’est tous ensemble que nous allons flipper.

Publié dans Considérations et méthodes pédagogiques (avec TIC), Considérations et méthodes pédagogiques (sans TIC), Considérations et méthodes pédagogiques (sans TIC), eLearning | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Blog de M@rcel

Le billet sur lequel vous arrivez Fait partie d’une copie de mon blog réel : le blog de M@rcel.

Cette copie « sur WordPress » est une copie, non régulièrement mise à jour, du blog original sur OVH.

http://bit.ly/Blogdemarcel

À bientôt

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Comment construire un dispositif de formation ?

Guide pratique à l’usage des enseignants, des formateurs, des concepteurs pédagogiques (en ligne ou pas)

Un dialogue entre Claude (Professeur, 48 ans, créatif, dynamique, 250 étudiants) et Pierre (37 ans, travaille en bibliothèque, donne quelques formations, attentif aux demandes des étudiants) … les ressemblances avec les auteurs ne sont pas un hasard !

Vaste est la bibliothèque des traités pédagogiques, des analyses fouillées de la recherche, des discours lénifiants porteurs de compétences, de méthodes dites nouvelles, de technologies éducatives salvatrices… Elle laisse cependant le formateur de terrain désemparé, incertain dans son action, peu armé dans l’analyse et l’évaluation de sa pratique. À l’intersection de ces courants, voici un ouvrage pragmatique, accessible et non normatif qui balisera le travail de conception du formateur ou du scénariste de ressources et de dispositifs pédagogiques. Tout en ancrant cet ouvrage dans les besoins et les nécessités d’une société galopante en quête de flexibilité et de mobilité, tout en tenant compte des impératifs du développement des compétences tant au niveau personnel, relationnel que professionnel, tout en définissant les niches d’utilisation effective et féconde des outils que cette société produit, tout en proposant des balises sans négliger les voies de traverse qui permettent de tenir compte des différents besoins et des différents styles d’enseignement et d’apprentissage, les auteurs développent des démarches constructives et cohérentes appuyées sur des modélisations fondées et fécondes. Ils s’appuient sur leurs expériences de formateurs d’enseignants du supérieur dans le cadre de l’Institut de Pédagogie universitaire et des Multimédias (IPM) de l’UCL. C’est depuis plus de quinze ans déjà que cet institut, et c’était une première en Europe, accompagne les enseignants dans leur développement professionnel pour la qualité des apprentissages des étudiants.

PARTIE 1 Vous avez dit « dispositif pédagogique » ?

CHAPITRE 1

INTRODUCTION

CHAPITRE 2

CONSTRUIRE UN DISPOSITIF PÉDAGOGIQUE

PARTIE 2 Développer un dispositif pédagogique… étape par étape

CHAPITRE 1

L’ANALYSE DES BESOINS DE FORMATION

CHAPITRE 2

LA GÉNÉRATION ET LA DÉCLINAISON DES OBJECTIFS

CHAPITRE 3

LE CHOIX DES MÉTHODES

CHAPITRE 4

LE CHOIX DES OUTILS

CHAPITRE 5

L’ÉVALUATION DES APPRENANTS

CHAPITRE 6

L’ÉVALUATION DU PROJET ET DU DISPOSITIF DE FORMATION

PARTIE 3 Les fiches

FICHE 1 INSTRUCTIONAL DESIGN : BEHAVIORISME ET CONSTRUCTIVISME

FICHE 2 FOCUS SUR L’ANALYSE DES BESOINS DE FORMATION

FICHE 3 TROIS CHAMPS POUR CONSTRUIRE UNE FORMATION

FICHE 4 CINQ COMPOSANTES POUR L’APPRENTISSAGE

FICHE 5 DU COURANT EMPIRISTE AU BEHAVIORISME

FICHE 6 DU COURANT RATIONALISTE AU CONSTRUCTIVISME

FICHE 7 DU COURANT INTERACTIONNISTE AU SOCIOCONSTRUCTIVISME

FICHE 8 COMMENT MOTIVER NOS ÉTUDIANTS ?

FICHE 9 PÉDAGOGIES PAR PROBLÈMES ET PAR PROJET

FICHE 10 APPRENTISSAGE COLLABORATIF : COLLABORER POUR CONSTRUIRE SES CONNAISSANCES ?

FICHE 11 DYNAMISER L’APPRENTISSAGE AVEC L’ELEARNING ?

FICHE 12 UN QUESTIONNAIRE D’ÉVALUATION POUR UN COURS EN « BLENDED LEARNING »

FICHE 13 UN TRÈS BREF COUP D’OEIL DU CÔTÉ DES COMPÉTENCES

Collection : Guides pratiques
Publié dans Apprendre, Considérations et méthodes pédagogiques (avec TIC), Considérations et méthodes pédagogiques (sans TIC), eLearning, Formation des enseignants, Outils technologiques | Laisser un commentaire

Et voici la table des matières !

Blog de M@rcel

Causeries de M. Lebrun et C. Batier

La mayonnaise pédagogique

Podcast sur les Podcasts

Alignement Pédagogique

Serious Games

Citadelles du savoir

L’enseignant dans le Web 2.0

Impacts des TICE

Cohérence pédagogique et Question(s) d’objectif(s)

J’enseigne oui, apprennent-ils ?

Allons-y avec méthodes : un modèle pour l’apprentissage

Au tour des outils maintenant !

Motivation(s) et interactions(s) : deux moteurs

Méthodes actives … la voie des valeurs ajoutées en eLearning

Ibn Khaldûn, un des pères de la pédagogie

Impacts des TICE

Un modèle pour l’apprentissage avec les TIC

Présentation courte du modèle d’apprentissage

Formation des enseignants

Site IPM

Un dossier de valorisation pédagogique

Former les enseignants pour le numérique

Formation des enseignants : quels services de pédagogie universitaire ?

Quelques articles

Pedagogy & Technology speaking together about innovation

A Platform to Foster Teachers’ Professional Development and Improve Teaching Quality

Effets d’une plateforme sur l’apprentissage et le développement professionnel

Une plateforme Internet pour former les enseignants

Des outils pour apprendre ?

Podcast

Web 2.0, Apprendre 2.0, Enseigner 2.0

Serious Games

TIC, pédagogie et Claroline

Une bonne pédagogie d’abord

Claroline

Guide iCampus (Claroline-UCL)

Impacts des LMS sur l’apprentissage

Utiliser Claroline

Learning with Apple : Technologies et pédagogies

Des livres sur le sujet ?

eLearning pour enseigner et apprendre

تكنولوجيات للتعليم والتعلم

Livres et articles

Teorias e Métodos Pedagogicos para Ensinar e Aprender

Site de l’IPM

Site de l’IPM

Mémos de l’IPM

IPM-TV

Réalisé avec XMIND : http://www.xmind.net/share/010353/m-jail-blog/

Publié dans Apprendre, Considérations et méthodes pédagogiques (avec TIC), Considérations et méthodes pédagogiques (sans TIC), eLearning, Formation des enseignants, Outils technologiques, Pédagogie | Tagué , , , , , , , , , , , | 1 commentaire

Vous avez dit : Formation des enseignants ?

Evaluer les enseignements, former les enseignants, accompagner les initiatives pédagogiques, valoriser enfin ! Un quatuor indissociable !

Le 17 janvier 2011, j’étais invité à l’Ecole des Mines de Nantes pour discuter du développement professionnel des enseignants du supérieur, de l’accompagnement des enseignants, de la valorisation de la fonction enseignante …
Dans mon université, l’UCL, l’histoire de cette préoccupation est longue. Elle a commencé dès 1980 par le souci d’évaluer (!) les enseignements (l’évaluation des enseignements par les étudiants à l’aide de questionnaires) afin d’en piloter la qualité. Ensuite, il y eut pas mal de dossiers relatifs à la problématique de la réussite des étudiants (en particulier, les étudiants des premières années) conduisant à la nécessaire formation des enseignants et à la création de l’IPM (Institut de Pédagogie universitaire et des Multimédias, qui, au passage associaient directement pédagogies et technologies) en 1995.
D’un optique formation (présenter un programme pour attirer les enseignants), notre Institut allait passer progressivement à une posture d’accompagnement pédagogique de projets, en particulier des projets soutenus par un Fonds de Développement Pédagogique (FDP), à une implication de plus en plus grande des enseignants dans les formations, à une délocalisation aussi de l’IPM vers les enseignants, vers les facultés, vers les terrains … Une politique d’enseignement et de formation se mettait aussi en place dès 2005. Dernier rebondissement, la présence d’une section explicite « Enseignement » dans les dossiers de nomination et de promotion des enseignants (DVP).

A l’issue de cette activité, j’ai eu le plaisir d’être interviewé par Christian Colin et c’est cette vidéo synthétique que je vous relaie ici.

http://podcast.uclouvain.be/R0sDsdL4mt
FreeVideoCoding.com

– IPM à L’UCL (Louvain-la-Neuve), c’est quoi exactement ?

– Enseigner, c’est un métier « comme un autre » qui s’apprend !

– Comme pour les étudiants, former les enseignants, c’est leur donner des occasions d’apprendre

– Les enseignants apprennent ? Oui, et un modèle de l’apprentissage est utile

– Oui, comme les apprentis au moyen-âge !

– Vous me voyez venir … un modèle d’apprentissage (des enseignants) en cinq facettes

– Une facette, la motivation .. Comment faire ?

– Quels leviers … La valorisation ?

– Oui, mais indissociabilité de l’évaluation, de la formation, du soutien aux initiatives, du « reporting » … le dossier de valorisation (DVP)

– Une optique : le SoTL (Scholarship of Teaching and Learning)

– Un enseignant-chercheur, un chercheur en enseignement aussi ?

– Pour des professeurs, dynamiques, souriants, en questionnement …

Publié dans Apprendre, Considérations et méthodes pédagogiques (sans TIC), Formation des enseignants | 4 commentaires

Méthodes actives … la voie pour des valeurs ajoutées en eLearning

Cela fait pas mal de temps que j’en ai fait mon crédo (voir mes deux premiers livres édités chez De Boeck) ! Suite à mes recherches dans le cadre des objectifs recherchés (en particulier les discours sur les compétences), dans le cadre des sciences de l’éducation (où il est question des facteurs d’apprentissage et des méthodes pour favoriser l’apprentissage) et de mes investigations sur les impacts des TIC (le phénomène NSD, les faibles impacts ou en demi-teinte parfois décelés), j’en suis arrivé à la conclusion suivante : les impacts majeurs des TIC se manifestent dans des dispositifs proches de la manière par laquelle un individu apprend, des méthodes cohérentes (alignement objectif, évaluation, techniques …) … Cette cohérence est double : cohérente intrinsèquement (l’ingénierie pédagogique à mis en rapport objectifs, méthodes, outils, évaluation …) et aussi relativement à « ce qui se passe dans la tête de l’individu », les modes d’appréhension privilégié de l’environnement, le rapport qu’il a avec la connaissance … Cela peut paraître évident (pour les initiés), cela ne l’est certainement pas au vu des développements et réalisations effectués. Nous avons encore du boulot !

La conférence que je vous propose ici a été donnée à Lyon, à l’Ecole Centrale de Lyon, le 9 décembre 2010. Son thème était celui des « Méthodes Actives », l’apprentissage par problèmes (la PBL – Problem Based Learning), l’apprentissage par projets … tout cela dans un bain de TIC, mon public étant essentiellement des utilisateurs de Claroline.

Quelques étapes :

– Pédagogies actives … une tautologie : l’apprentissage ne peut être qu’actif. On ne peut apprendre à la place de quelqu’un d’autre (02:50)

– Pédagogies et technologies, un rapport circulaire … des recherches difficiles (03:27)

– Un autre cercle : l’alignement constructiviste, je ne peux pas m’en passer (voir la page entière sur mon Blog) à ce sujet (04:50)

– Un grand principe (outre l’alignement) : le principe de variété, nos étudiants sont différents (07:50)

– Souvent un modèle d’apprentissage implicite guide l’enseignant dans la mise en place de ses méthodes privilégiées … à expliciter pour lui et pour les étudiants (16:00)

– Pensez-vous que les technologies vont remplacer le professeur ? … OUI (16:40)

– Et voilà mon modèle à moi … a vous de réaliser le vôtre ! (18:00)

– Un modèle inspiré des grands auteurs … oui, Piaget, Vygotsky … mais aussi Ibn Khaldoun ! (19:00)

– La totale : un modèle d’apprentissage avec autour le dispositif … pour aller vers les compétences (23:08)

– Un petit mot sur les Technologies, quand même ! (26:10)

– L’inventivité ou refaire les mêmes choses avec les nouveaux outils : le NSD nous guette (26:50)

– Retour sur les méthodes actives … une question de statut des savoirs. La connaissance a-t-elle remplacé les dieux ?  (31:00)

– Une définition des méthodes actives … enfin (32:50)

– Panorama40:45) des méthodes (38:58)

– L’apprentissage collaboratif … en route, ensemble (40:45)

– Quelles tâches pour un apprentissage collaboratif efficace ? (43:00)

– Un lien avec la motivation … (44:50)

– Une référence : le learning center des Johnson ! (47:45)

– Problèmes et Projets, y-a-t-il une distinction à faire … Non, plusieurs (48:00)

– APP (Apprentissage par problèmes) en quelques mots (50:45)

– Les étapes de l’apprentissage et le rôle du tuteur (53:12)

CQFD : des actions du tuteur (54:20)

– Un problème emblématique : l’Erika coule près des côtes bretonnes (55:50)

– Vous accompagner dans les méthodes actives … FA2L (1:00:20)

– En route vers la pédagogie par le projet (1:01:20)

– Faire voler des oeufs à l’Ecole des mines de Nantes (1:04:00)

– M@rcel présente un de ses son cours sur iCampus (Claroline (1:05:27)

– M@rcel invite Michel Serres à conclure dans l’auditoire M. Serres de EC Lyon ! (1:09:00)

– Les questions (1:10: 15)

Et voici la vidéo :

http://podcast.uclouvain.be/i4JOIRw923
FreeVideoCoding.com

Publié dans Apprendre, Considérations et méthodes pédagogiques (avec TIC), Considérations et méthodes pédagogiques (sans TIC), eLearning, Formation des enseignants | Tagué , , , , , , , | 3 commentaires