TIC, pédagogie et Claroline

Technologies de l’information et de la communication ?
Une bonne pédagogie d’abord !

Technologies et pédagogies, la rime est belle mais qu’en-est-il vraiment ? L’utilisation des technologies, on le sait, est un catalyseur puissant d’un renouveau pédagogique plus en accord avec les attentes de la société et avec les facteurs d’un apprentissage de qualité : les technologies sont en effet un amplificateur puissant des qualités … mais aussi des défauts du dispositif pédagogique.

Un autre mirage menace : laissées à elles-mêmes, les technologies nouvelles ne font souvent que singer les antiques pratiques … quelle valeur ajoutée pédagogique, quels facilitateurs d’apprentissage sont-ils à trouver dans un ordinateur qui « donne cours », dans un syllabus devenu page Web sans autre relief ? Technologies sans pédagogie ne sont alors que ruines d’investissements pourtant prometteurs. Par ailleurs, les grandes manoeuvres pédagogiques « innovantes », balancées entre auto-apprentissage et apprentissage collaboratif, sont coûteuses en gestion des étudiants, en encadrement, en temps d’évaluation :

  • proposer des contextes qui font sens,
  • donner l’accès à des informations fortement interactives,
  • permettre la manipulation de modèles,
  • développer des apprentissages collaboratifs,
  • fournir des feedbacks à bon escient et au bon moment,
  • garder les traces des cheminements

… voici quelques circonstances et conditions d’apprentissage que les technologies appuieront bien efficacement.

Pour mettre ce duo techno-pédagogique en mouvement, pour rendre l’institution encore davantage innovante, des conditions s’imposent : familiariser les enseignants avec le jargon des gigabytes, leur donner l’occasion d’expérimenter, les soutenir dans leurs efforts, valoriser les réalisations prometteuses … voici des mesures que l’UCL met sur pied depuis de nombreuses années.

C’est ainsi qu’iCampus, la plate-forme d’apprentissage en ligne de l’UCL, permet aux enseignants, avec un bagage technique réduit au minimum, d’expérimenter les outils de l’e-Learning, de commencer doucement en publiant quelques documents, de s’interroger et d’interroger les conseillers pédagogiques de l’IPM, d’élaborer une communauté virtuelle dans la société de la connaissance.

Publicités

A propos mlebrun2

Marcel Lebrun, docteur en Sciences, est actuellement professeur en technologies de l’éducation et conseiller pédagogique à l’Institut de Pédagogie universitaire et des Multimédias (IPM) de l’UCL (Université catholique de Louvain à Louvain-la-Neuve, Belgique). En particulier, il accompagne les enseignants dans la mise en place de dispositifs techno-pédagogiques à valeur ajoutée pour l’apprentissage. Il est à l’origine de la plate-forme Claroline dont il assure la responsabilité pédagogique au sein de l’équipe de développement. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur les rapports entre technologies et pédagogies.
Cet article, publié dans eLearning, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour TIC, pédagogie et Claroline

  1. Ping : Blog de M@rcel : table des matières | Blog de M@rcel

  2. KarynBuck dit :

    I had a dream to make my own organization, but I did not have got enough of cash to do this. Thank heaven my close dude proposed to use the personal loans. Thus I used the student loan and made real my desire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s